NextRiot

Comment React distingue-t-il entre Classes et Fonctions ?

December 2, 2018 • ☕️☕️☕️☕️ 18 min read

Observez ce composant Greeting défini par une fonction :

function Greeting() {
  return <p>Bonjour</p>;
}

React permet aussi de le définir par une classe :

class Greeting extends React.Component {
  render() {
    return <p>Bonjour</p>;
  }
}

(Jusqu’à récemment, c’était la seule manière d’utiliser certaines fonctionnalités telles que la gestion d’état.)

Quand vous voulez afficher un <Greeting />, vous ne vous préoccupez pas de la façon dont il a été défini :

// Classe ou fonction — peu importe.
<Greeting />

Mais pour React lui-même, ça fait une différence !

Si Greeting est une fonction, React a besoin de l’appeler :

// Votre code
function Greeting() {
  return <p>Bonjour</p>;
}

// Dans React
const result = Greeting(props); // <p>Bonjour</p>

Mais si Greeting est une classe, React doit l’instancier à l’aide de l’opérateur new et ensuite appeler la méthode render sur l’instance nouvellement créée :

// Votre code
class Greeting extends React.Component {
  render() {
    return <p>Bonjour</p>;
  }
}

// Dans React
const instance = new Greeting(props); // Greeting {}
const result = instance.render(); // <p>Bonjour</p>

Dans les deux cas, l’objectif de React est d’obtenir le nœud rendu (dans cette exemple, <p>Bonjour</p>). Mais les étapes exactes dépendent de la façon dont Greeting est défini.

Alors comment React sait-il si quelque chose est une classe ou une fonction ?

Tout comme dans mon précédent article, vous n’avez pas besoin de savoir ça pour être efficace avec React. Je ne le savais pas moi-même pendant des années. Ne faites pas de cet article une question d’entretien technique. En fait, cet article est plus à propos de JavaScript que de React.

Ce blog est pour les personnes curieuses qui veulent savoir pourquoi React fonctionne d’une certaine manière. Êtes-vous une telle personne ? Alors creusons ensemble.

Ce sera un long voyage. Attachez votre ceinture. Cet article n’a pas beaucoup d’informations sur React lui-même, mais nous explorerons des aspects de new, this, class, des fonctions fléchées, de prototype, __proto__, instanceof, et de la façon dont toutes ces choses fonctionnent ensemble en JavaScript. Heureusement, vous n’avez pas tellement besoin de penser à tout ça quand vous utilisez React. Mais si vous implémentez React…

(Si tout ce qui vous intéresse c’est de connaître la réponse, déroulez jusqu’à la toute fin.)


Pour commencer, nous devons comprendre pourquoi il est important de traiter les fonctions et les classes différemment. Remarquez comment nous utilisons l’opérateur new pour appeler une classe :

// Si Greeting est une fonction
const result = Greeting(props); // <p>Bonjour</p>

// Si Greeting est une classe
const instance = new Greeting(props); // Greeting {}const result = instance.render(); // <p>Bonjour</p>

Essayons de comprendre à peu près ce que fait l’opérateur new en JavaScript.


Autrefois, JavaScript n’avait pas de classes. Cependant, vous pouviez exprimer une approche similaire aux classes avec de simples fonctions. Concrètement, vous pouvez utiliser n’importe quelle fonction dans une optique similaire à un constructeur en ajoutant new avant son appel :

// Juste une function
function Person(name) {
  this.name = name;
}

var fred = new Person('Fred'); // ✅ Person {name: 'Fred'}
var george = Person('George'); // 🔴 Ne marchera pas

On peut toujours écrire du code de ce genre de nos jours ! Essayez donc dans les DevTools.

Si vous appeliez Person('Fred') sans new, this à l’intérieur référencerait un objet global et inutile (par exemple, window ou undefined). De sorte que notre code planterait, ou ferait un truc idiot comme définir window.name.

En ajoutant new avant l’appel, nous disons : « Hé, JavaScript, je sais bien que Person est juste une fonction mais faisons comme si c’était un genre de constructeur de classe. Crée un objet {} et fais-le référencer par this au sein de la fonction Person, pour que je puisse y affecter des trucs genre this.name. Puis renvoie-moi cet objet. »

C’est en résumé ce que fait l’opérateur new.

var fred = new Person('Fred'); // Même objet que `this` dans `Person`

L’opérateur new rend également accessible via l’objet fred tout ce que nous mettons dans Person.prototype :

function Person(name) {
  this.name = name;
}
Person.prototype.sayHi = function() {  alert('Bonjour, je m’appelle ' + this.name);}
var fred = new Person('Fred');
fred.sayHi();

Et c’est comme ça qu’on simulait des classes avant que JavaScript ne fournisse une syntaxe dédiée.


Donc new existe en JavaScript depuis des lustres. En revanche, les classes sont plus récentes. Elles nous permettent de réécrire le code ci-dessus pour mieux coller à notre intention :

class Person {
  constructor(name) {
    this.name = name;
  }
  sayHi() {
    alert('Bonjour, je m’appelle ' + this.name);
  }
}

let fred = new Person('Fred');
fred.sayHi();

Saisir l’intention du développeur est une part importante de la conception de langage et d’API.

Si vous écrivez une fonction, JavaScript ne peut pas deviner si vous souhaitez l’utiliser comme alert() ou si ce sera un constructeur comme new Person(). Oublier de préciser new pour une fonction comme Person donnerait des résultats inattendus.

La syntaxe de classes nous permet de dire : « ce n’est pas juste une fonction—c‘est une classe et elle a un constructeur. » Si vous oubliez le new en l’appelant, JavaScript lèvera une erreur :

let fred = new Person('Fred');
// ✅  Si Person est une fonction, ça marche
// ✅  Si Person est une classe, ça marche aussi

let george = Person('George'); // On a oublié `new`
// 😳 Si Person est une fonction de type constructeur : comportement foireux
// 🔴 Si Person est une classe : échec immédiat

Ça nous aide a attraper les erreurs tôt au lieu de devoir attendre un bug obscur du style this.name devenant window.name au lieu de george.name.

Ceci dit, ça signifie que React a besoin de mettre un new avant d’appeler une classe. Il ne peut pas juste l’appeler comme une fonction classique, ou JavaScript traitera ça comme une erreur !

class Counter extends React.Component {
  render() {
    return <p>Bonjour</p>;
  }
}

// 🔴 React ne peut pas se contenter de faire ça :
const instance = Counter(props);

Ça ne sent pas bon.


Avant de voir comment React résout ce problème, il faut bien se souvenir que la plupart des gens utilisent React avec des transpileurs comme Babel pour permettre aux anciens navigateurs de tirer parti de fonctionnalités modernes, comme les classes. Donc nous devons garder les transpileurs à l’esprit dans notre approche.

Dans les premières versions de Babel, les classes pouvaient être appelées sans new. Ça a toutefois été corrigé—en générant un peu de code en plus :

function Person(name) {
  // Légèrement simplifié par rapport au code pondu par Babel
  if (!(this instanceof Person)) {
    throw new TypeError("Cannot call a class as a function");
  }
  // Notre code :
  this.name = name;
}

new Person('Fred'); // ✅ Okay
Person('George');   // 🔴 Cannot call a class as a function

Vous avez peut-être déjà vu ce genre de code dans votre bundle. C’est la raison d‘être de tous ces appels à _classCallCheck. (On peut réduire la taille du bundle en optant pour le mode « laxiste », sans vérifications, mais ça peut compliquer la transition ultérieure aux classes natives.)


À ce stade, vous devriez avoir une compréhension suffisante de la différence entre appeler une fonction avec new ou sans new :

new Person() Person()
class this est une instance de Person 🔴 TypeError
function this est une instance de Person 😳 this est window ou undefined

C’est pourquoi il est important pour React d’appeler votre composant correctement. Si votre composant est défini comme une classe, React doit utiliser new pour l’appeler.

Alors React peut-il juste vérifier si quelque chose est une classe ou non ?

Pas si simple ! Même si on pourrait distinguer une classe d’une fonction en JavaScript, ça ne nous aiderait pas pour les classes transformées par des outils tels que Babel. Pour le navigateur, il s’agirait de fonctions classiques. Pas de bol pour React.


OK, alors peut-être React peut-il juste utiliser new pour tous les appels ? Malheureusement, ça ne marcherait pas non plus.

Avec les fonctions classiques, les appeler avec new leur donnerait une instance comme this. C’est souhaitable pour les fonctions écrites en tant que constructeurs (comme notre Person plus haut), mais ça serait problématique pour les fonctions de composants :

function Greeting() {
  // On ne s’attend pas à ce que `this` soit ici une instance quelconque
  return <p>Bonjour</p>;
}

Ça serait toutefois acceptable. Il y a deux autres raisons pour lesquelles on laissera tomber cette idée.


La première raison qui empêche new de marcher dans ce cas de figure concerne les fonctions fléchées natives (pas celles transpilées par Babel), car les appeler avec new lève une erreur :

const Greeting = () => <p>Bonjour</p>;
new Greeting(); // 🔴 Greeting is not a constructor

C’est un comportement volontaire qui procède de la conception des fonctions fléchées. Un des principaux avantages des fonctions fléchées, c’est qu’elles n’ont pas leur propre valeur de this—à la place, this est résolu lexicalement, depuis la plus proche portée de fonction classique :

class Friends extends React.Component {
  render() {    const friends = this.props.friends;
    return friends.map(friend =>
      <Friend
        // `this` est résolu depuis la méthode `render`        size={this.props.size}        name={friend.name}
        key={friend.id}
      />
    );
  }
}

OK, donc les fonctions fléchées n’ont pas leur propre this. Mais ça veut dire qu’elles ne peuvent pas être des constructeurs !

const Person = (name) => {
  // 🔴 Ça n’aurait aucun sens !
  this.name = name;
}

C’est pourquoi JavaScript interdit l’appel d’une fonction fléchée avec new. Si vous le faites, c’est probablement une erreur de toutes façons, et il vaut mieux vous le dire tôt. C’est comme lorsque JavaScript ne vous laisse pas appeler une classe sans new.

Tout ça est bien joli mais ça fait échouer notre plan. React ne peut pas juste appeler new sur tout parce que ça casserait les fonctions fléchées ! On pourrait essayer de détecter les fonctions fléchées spécifiquement grâce à leur manque de prototype, et ne pas appeler new sur elles :

(() => {}).prototype // undefined
(function() {}).prototype // {constructor: f}

Mais ça ne marcherait pas pour les fonctions transpilées par Babel. Ça n’est peut-être pas un gros sujet, mais c’est une raison de plus qui fait que cette approche est une impasse.


Une autre raison qui nous empêche d’utiliser systématiquement new : ça empêcherait React de permettre aux composants de renvoyer des chaînes de caractères ou d’autres types de primitives.

function Greeting() {
  return 'Bonjour';
}

Greeting(); // ✅ 'Bonjour'
new Greeting(); // 😳 Greeting {}

C’est là aussi dû aux particularités de conception de l’opérateur new. Comme nous l’avons vu plus tôt, new dit au moteur JavaScript de créer un objet, en faire le this au sein de la fonction, et au final nous le renvoyer comme résultat de new.

Seulement voilà, JavaScript permet aussi à une fonction appelée avec new de remplacer la valeur de retour de new en renvoyant un autre objet. C’était apparemment considéré utile pour des besoins comme le recyclage d’instance (pooling) :

// Créé à la demande (“lazily”)var zeroVector = null;
function Vector(x, y) {
  if (x === 0 && y === 0) {
    if (zeroVector !== null) {
      // Réutilise la même instance      return zeroVector;    }
    zeroVector = this;
  }
  this.x = x;
  this.y = y;
}

var a = new Vector(1, 1);
var b = new Vector(0, 0);var c = new Vector(0, 0); // 😲 b === c

Le hic, c’est que new va aussi complètement ignorer la valeur de retour de la fonction si ce n’est pas un objet. Si vous renvoyez un littéral texte ou numérique, c’est comme si vous n’aviez écrit aucun return.

function Answer() {
  return 42;
}

Answer(); // ✅ 42
new Answer(); // 😳 Answer {}

Il est tout simplement impossible de récupérer la valeur primitive de retour (telle qu’un nombre ou une chaîne) depuis une fonction appelée avec new. Donc si React utilisait toujours new, il ne pourrait pas autoriser les composants à renvoyer des chaînes de caractères !

C’est inacceptable, donc on a besoin de trouver un compromis.


Bon, qu’a-t-on appris jusqu’ici ? React a besoin d’appeler les classes (y compris celles transpilées par Babel) avec new, mais il doit aussi appeler les fonctions classiques ou fléchées (y compris celles transpilées par Babel) sans new. Et il n’y a aucun moyen fiable de distinguer entre les deux.

Si on ne peut pas résoudre un problème général, peut-on en résoudre un plus spécifique ?

Quand vous définissez un composant comme classe, vous allez probablement étendre React.Component, afin de tirer parti des méthodes prédéfinies comme this.setState(). Plutôt que d’essayer de détecter toutes les classes, peut-on seulement détecter les descendantes de React.Component ?

Spoiler : c’est exactement ce que fait React.


La manière idiomatique de vérifier si Greeting est une classe de composant React serait sans doute de tester si Greeting.prototype instanceof React.Component :

class A {}
class B extends A {}

console.log(B.prototype instanceof A); // true

Je sais ce que vous vous dites. C’est quoi ce truc ?! Pour répondre à ça, il nous faut comprendre le fonctionnement des prototypes en JavaScript.

Vous avez peut-être entendu parler de la « chaîne de prototypes ». Chaque objet en JavaScript est susceptible d’avoir un « prototype ». Quand vous écrivez fred.sayHi() mais que fred est un objet qui n’a pas de propriété sayHi, on cherche cette propriété sayHi sur le prototype de fred. Si on ne l’y trouve toujours pas, on cherche sur le prototype suivant dans la chaîne—le prototype du prototype de fred. Et ainsi de suite.

Histoire de rajouter à la confusion, la propriété prototype d’une classe ou d’une fonction ne référence pas le prototype de cette valeur. Sérieux.

function Person() {}

console.log(Person.prototype); // 🤪 Pas le prototype de Person
console.log(Person.__proto__); // 😳 Le prototype de Person

Donc la « chaîne de prototypes » est en fait plutôt __proto__.__proto__.__proto__ que prototype.prototype.prototype. Ça m’a pris des années pour comprendre ça.

Que fait la propriété prototype d’une fonction ou classe, alors ? C’est le __proto__ fourni à tous les objets instanciés avec new sur cette classe ou fonction !

function Person(name) {
  this.name = name;
}
Person.prototype.sayHi = function() {
  alert('Bonjour, je m’appelle ' + this.name);
}

var fred = new Person('Fred'); // Cale `fred.__proto__` sur `Person.prototype`

Et c’est le long de cette chaîne de __proto__ que JavaScript recherche les propriétés :

fred.sayHi();
// 1. fred a-t-il une propriété sayHi ? Non.
// 2. fred.__proto__ a-t-il une propriété sayHi ? Oui. Appelle-la !

fred.toString();
// 1. fred a-t-il une propriété toString ? Non.
// 2. fred.__proto__ a-t-il un propriété toString ? Non.
// 3. fred.__proto__.__proto__ a-t-il une propriété toString ? Oui. Appelle-la !

En pratique, vous ne devriez pratiquement jamais manipuler __proto__ directement dans votre code, sauf si vous êtes en train de déboguer un truc lié à la chaîne de prototypes. Si vous souhaitez mettre un truc à disposition dans fred.__proto__, vous êtes censés le placer dans Person.prototype. En tout cas, c’était l’idée de base.

La propriété __proto__ n’était même pas censée au départ être exposée publiquement par les navigateurs, parce que la chaîne de prototypes était considérée comme un détail d’implémentation. Mais certains navigateurs l’ont rendue publique et au final elle a fait l’objet d’une standardisation réticente (mais a ensuite été dépréciée au profit de Object.getPrototypeOf()).

Et pourtant je trouve toujours hallucinant qu’une propriété appelée prototype ne vous fournisse pas le prototype d’une valeur (par exemple, fred.prototype est indéfini parce que fred n’est pas une fonction). Personnellement, je trouve que c’est la raison majeure pour laquelle même des développeurs expérimentés ont tendance à comprendre les prototypes JavaScript de travers.


Il est long cet article, hein ? Je dirais qu’on est à 80% là. Tenez le coup.

On sait que lorsqu’on dit obj.foo, JavaScript examine en fait obj.__proto__, obj.__proto__.__proto__, et ainsi de suite.

Avec les classes, on ne perçoit pas directement ce mécanisme, mais extends fonctionne aussi grâce à cette bonne vieille chaîne de prototypes. C’est ainsi qu’une instance de classe React peut accéder à des méthodes comme setState :

class Greeting extends React.Component {  render() {
    return <p>Bonjour</p>;
  }
}

let c = new Greeting();
console.log(c.__proto__); // Greeting.prototype
console.log(c.__proto__.__proto__); // React.Component.prototypeconsole.log(c.__proto__.__proto__.__proto__); // Object.prototype

c.render();   // Trouvé dans c.__proto__ (Greeting.prototype)
c.setState(); // Trouvé dans c.__proto__.__proto__ (React.Component.prototype)c.toString(); // Trouvé dans c.__proto__.__proto__.__proto__ (Object.prototype)

En d’autres termes, quand vous utilisez des classes, la chaîne des __proto__ d’une instance reflète la hiérarchie des classes :

// chaîne des `extends`
Greeting
  → React.Component
    → Object (implicitement)

// chaîne des `__proto__`
new Greeting()
  → Greeting.prototype
    → React.Component.prototype
      → Object.prototype

2 Chainz.


Puisque la chaîne des __proto__ reflète la hiérarchie des classes, nous pouvons vérifier si Greeting étend React.Component en commençant avec Greeting.prototype, puis en remontant le long de la chaîne des __proto__ :

// chaîne des `__proto__`
new Greeting()
  → Greeting.prototype // 🕵️ On commence ici    → React.Component.prototype // ✅ Trouvé !      → Object.prototype

Et devinez quoi, x instanceof Y fait exactement ce type de recherche. Il suit la chaîne démarrant avec x.__proto__ à la recherche de Y.prototype.

D’habitude, on utilise ça pour déterminer si un objet est une instance d’une classe donnée :

let greeting = new Greeting();

console.log(greeting instanceof Greeting); // true
// greeting (🕵️‍ On commence ici)
//   .__proto__ → Greeting.prototype (✅ Trouvé !)
//     .__proto__ → React.Component.prototype
//       .__proto__ → Object.prototype

console.log(greeting instanceof React.Component); // true
// greeting (🕵️‍ On commence ici)
//   .__proto__ → Greeting.prototype
//     .__proto__ → React.Component.prototype (✅ Trouvé !)
//       .__proto__ → Object.prototype

console.log(greeting instanceof Object); // true
// greeting (🕵️‍ On commence ici)
//   .__proto__ → Greeting.prototype
//     .__proto__ → React.Component.prototype
//       .__proto__ → Object.prototype (✅ Trouvé !)

console.log(greeting instanceof Banana); // false
// greeting (🕵️‍ On commence ici)
//   .__proto__ → Greeting.prototype
//     .__proto__ → React.Component.prototype
//       .__proto__ → Object.prototype (🙅‍ Pas trouvé !)

Mais ça marcherait tout aussi bien pour déterminer si une classe en étend une autre :

console.log(Greeting.prototype instanceof React.Component);
// greeting
//   .__proto__ → Greeting.prototype (🕵️‍ On commence ici)
//     .__proto__ → React.Component.prototype (✅ Trouvé !)
//       .__proto__ → Object.prototype

Et voilà comment on pourrait déterminer si quelque chose est une classe de composant React ou une fonction classique.


Mais ce n’est pas ce que fait React. 😳

Un des pièges de la solution à base d’instanceof, c’est qu’elle ne marche pas lorsqu’on a de multiples copies de React dans la page, et que le composant qu’on examine hérite du React.Component provenant d’une autre copie de React. Avoir plusieurs copies de React dans un même projet est une mauvaise idée pour plusieurs raisons, mais historiquement nous avons essayé d’éviter, autant que possible, que ça pose problème. (Ceci dit, avec les Hooks, on devra peut-être exiger l’unicité.)

Une autre heuristique possible serait de vérifier si une méthode render est présente sur le prototype. Toutefois, à l’époque on n’était pas sûrs de la façon dont l’API évoluerait. Chaque vérification entraîne un coût, on ne voulait pas avoir à en faire plusieurs. Par ailleurs, ça ne marcherait pas non plus si render était définie comme méthode sur l’instance, avec la syntaxe des initialiseurs de champs par exemple.

De sorte qu’à la place, React a ajouté un drapeau spécial sur le composant de base. React vérifie la présence de ce drapeau, et c’est comme ça qu’il sait si il a affaire à une classe de composant React ou non.

Au début le drapeau était défini sur la classe de base React.Component elle-même :

// Dans React
class Component {}
Component.isReactClass = {};

// On peut le vérifier comme ceci
class Greeting extends Component {}
console.log(Greeting.isReactClass); // ✅ Oui

Seulement voilà, certaines implémentations de classes que nous voulions permettre ne copiaient pas les propriétés statiques (ou ne définissaient pas la propriété non standard __proto__), de sorte que le drapeau disparaissait.

C’est pourquoi React a déplacé ce drapeau vers React.Component.prototype:

// Dans React
class Component {}
Component.prototype.isReactComponent = {};

// On peut le vérifier comme ceci
class Greeting extends Component {}
console.log(Greeting.prototype.isReactComponent); // ✅ Oui

Et c’est littéralement tout ce qu’on a besoin de faire.

Vous vous demandez peut-être pourquoi c’est un objet, et pas juste un booléen. En pratique ça n’a pas beaucoup d’importance, mais les premières versions de Jest (avant que Jest soit Bien™) avait l’automocking activé par défaut. Les mocks générés laissaient de côté les propriétés primitives, ce qui pétait notre vérification. Merci Jest.

La vérification de isReactComponent reste utilisée par React jusqu’à ce jour.

Si vous n’étendez pas React.Component, React ne trouvera pas isReactComponent sur le prototype et ne traitera pas le composant comme une classe. Maintenant vous savez pourquoi la réponse la plus populaire à l’erreur Cannot call a class as a function consiste à ajouter extends React.Component. Pour finir, un avertissement a été ajouté si prototype.render existe mais que prototype.isReactComponent est manquant.


Vous trouvez peut-être que le titre de cet article était un leurre grossier. La solution réelle est super simple, mais je suis parti sur une tangente de fou pour vous expliquer pourquoi React a fini par opter pour cette solution, et quelles étaient les alternatives.

D’après ma propre expérience, c’est souvent le cas avec les APIs de bibliothèques. Pour qu’une API soit facile à utiliser, on doit souvent considérer la sémantique du langage (voire, pour plusieurs langages, leurs évolutions à venir), la performance d’exécution, l’ergonomie avec ou sans étapes de transpilation, l’état de l’écosystème et des solutions de packaging, la capacité à produire des avertissements le plus en amont possible, et bien d’autres facteurs. Le résultat final n’est pas toujours le plus élégant, mais doit être le plus pratique.

Si l’API finale a du succès, ses utilisateurs n’auront jamais à penser à ce processus. Ils peuvent ainsi se concentrer plutôt sur la création de leurs applications.

Mais si vous êtes par ailleurs curieux·se… c’est sympa de savoir comment ça marche sous le capot.